Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par J.Bicrel

Vous allez bénéficier le 4 octobre (2ndes 2) d'une visite guidée d'une exposition intitulée Le Parfum, miroir de la société présentée dans le château médiéval de La Roche Jagu à Ploëzal.

http://www.archive-host.com/link/2d7c5367d92780146cf28d8d7888bde55eed1abe.jpg

Ce sera l'occasion, dans le cadre d'un projet interdisciplinaire français/chimie, de découvrir l'histoire, l'impact culturel, artistique et littéraire, l'origine et la nature, la composition, la synthèse et  les créateurs du parfum.

Voyez ce dossier de presse qui vous permet d'avoir une vision globale préalable. 

A l'issue de cette visite, un compte-rendu sera à réaliser par équipes de deux en ce qui concerne l'histoire du parfum, les mots spécifiques, les oeuvres littéraires et les écrivains, les oeuvres artistiques découverts au cours de l'exposition.

Il pourra prendre la forme d'un devoir traditionnel ou d'un document numérisé. La précision, la pertinence, l'exactitude et l'organisation des informations recueillies, d'une part, la clarté, la correction et l'originalité de la présentation d'autre part, seront les critères d'évaluation.

Pendant la visite, il faudra donc avoir à l'esprit cette contrainte et déjà penser à conserver les informations utiles : prise de notes, photos...

Suite et bilans

Voici un album de mes photos à votre disposition si vous n'en avez pas pour faire votre compte-rendu, à vous de trouver la légende.  Nombre de téléchargements de la galerie : 

Voyez ici un exemple de compte-rendu de visite réalisé à cette occasion, un exemple de quatre lectures du roman de Suskind faites aussi à cette occasion et le corpus de poésie parfumée travaillé en lien avec ce projet quelques mois plus tard.

Commenter cet article