Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par J.Bicrel

 

fureur-des-mots-college (2)

1. Le concours est organisé par l’Association La Fureur du Noir de Lamballe.

2. Il s’adresse à TOUS ainsi qu’aux Collèges et Lycées des Côtes d’Armor.


3. C'est un concours individuel.      


 4. Les organisateurs et les membres du jury ne sont pas autorisés à participer au concours.


5. Les participants doivent adresser un seul texte incluant obligatoirement les 5 photos proposées dans l’ordre de leur choix.


6. Le texte en français fera au maximum le recto d’une feuille A4, police « time new roman » taille12.


7.  En haut de page, les participants indiqueront : nom, prénom, classe et établissement scolaire (pour les élèves), adresses (pour les adultes).

 

8. Les participants déposent leur texte par courrier électronique sur : http://fureurdunoir.info/spip.php?a... 

 

9.  Les textes devront être déposés pour le mercredi 24 Octobre 2012. 


10. Quatre catégories participent au concours.

 « catégorie collège 6ème-5ème ».  « catégorie collège 4ème-3ème ».  « catégorie lycée ».  « catégorie adulte »


11.  Le jury, composé de membres de la Fureur du Noir, décernera en toute indépendance les prix parmi les textes présentés.


12.  Les résultats seront accessibles sur le site de la fureurdunoir.info


13.  La proclamation des résultats aura lieu le samedi 17 Novembre 2012 à 18h30 sur le Salon « Noir sur La ville » Salle Municipale de Lamballe. 


14.  LES PRIX : les 3 premiers textes élus dans chaque catégorie seront récompensés.


 15.  Le 1er texte se verra offrir un chèque-cadeau de 50€, le 2ème de 30€, le 3ème de 15€.

Le seul fait d’envoyer son texte au concours implique l’acceptation intégrale du présent règlement et l’autorisation 

Commenter cet article