Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange d'1 euro 38 pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Qui donc a osé dire : 
"J
e suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées
   La valeur n'attend point le nombre des années." ? 

A qui le disait-il ?
Réponse attendue ici avant samedi !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

clément thomas 12/04/2008 10:59

voici la réponse : Don Ridrogue dit la phrase à le Comte

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Cid#Sc.C3.A8ne_II_.E2.80.93_Le_comte.2C_don_Rodrigue

12/04/2008 12:21


Oui, c'est Rodrigue, bien sûr, ce jeune homme présomptueux ou héroïque (pour pouvoir le décider, il faut lire la pièce) qui dit cela au vieux Comte au moment de le défier pour un duel. Et pourtant,
Rodrigue est alors confronté à un dimemne cornélien : c'est que le Comte est le père de Chimène !
Bravo et bonnes vacances !


clément thomas 08/04/2008 20:33

Pierre Corneille

08/04/2008 22:53


Désolée, Thomas, tu ne réponds pas vraiment aux questions ! Pierre Corneille a écrit l'histoire de ce jeune présomptueux mais ce n'est pas exactement lui qui a osé dire cette parole. Et d'ailleurs,
à qui s'adresse-t-elle, cette parole ? L'énigme demeure, même si tu as donné une piste !