Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par J Bicrel

L’écriture d’invention est le troisième sujet proposé au choix à l’écrit du bac. Elle correspond souvent à une argumentation sous forme créative. Malgré le fait que ce sujet peut paraître parfois plus facile que le commentaire ou la dissertation, il est redoutable pour qui n’est pas méthodique.

Attention il faut toujours avoir à l’esprit que le sujet d’invention s’inspire du corpus de textes et de l'objet d'étude ou des objets d'étude croisés. Par conséquent il est important d’avoir ces derniers à l’esprit et de s’appuyer dessus.

A - Analyse du sujet

Le libellé du sujet vous donne les consignes (registre, nature de l’exercice, genre, etc.) auxquelles vous devrez impérativement vous soumettre lors de l’écriture de votre devoir. C’est pourquoi il faut :

- repérer les mots importants. Ils vous donnent les consignes auxquelles vous devez vous soumettre. Repérer aussi les articulations éventuelles (opposition, addition…)
- essayer de comprendre tous les termes du sujet, vérifier leurs différents sens.
- faire un travail préparatoire sur les contraintes du sujet : il faut chercher à savoir si les contraintes formulées dans le sujet n’en amènent pas d’autres.

B - La recherche d’idée

L’écriture d’invention n’est pas un exercice qui laisse libre cours à l’imagination !
Il est important lorsque vous cherchez des idées d’avoir à l’esprit que:

- L’écriture d’invention est liée à l’étude des genres, et que selon le libellé du sujet vous serez invité à utiliser les formes suivantes : l’article, la lettre, le monologue délibératif, le dialogue argumentatif ou délibératif (y compris le dialogue théâtral), le discours devant une assemblée, le récit à visée argumentative sous forme de fable, d’apologue, l’amplification, la parodie ou le pastiche.
- Vous devez réutiliser les connaissances que vous avez acquises dans l’année et réinvestir vos lectures.
- Vous devez réutiliser le corpus et les idées qu’il peut développer.

a)L’amplification
On vous demande de développer de différentes manières un texte. Il est donc obligatoire de conserver ou de réutiliser :
- Le mode d’énonciation, le registre principal et le temps dominant du texte à développer.
- Le cadre spatio-temporel, les personnages, la situation dramatique.
- Les éléments nouveaux doivent conserver l’esprit du texte.
- Il faut greffer l’amplification au texte source avec des liens logiques ou chronologiques.

b)L’imitation
Un des textes du corpus sert de modèle ou de référence : vous devez lui emprunter sa forme, son genre ou son registre, son style, sa situation d’énonciation et mêmes parfois l’ensemble de ses traits distinctifs. Il faut donc caractérisez tous ces éléments.

c)La transformation et la transposition

Vous devez modifiez un texte qui reste le support essentiel de votre devoir. Il faut donc :
- Repérer les traits distinctifs du texte source.
- Récapituler les changements demandés.
- Clarifier la consigne à l’aide de vos connaissances.
- Rester les limites du sujet.

C - Elaboration du plan

Il ne faut pas s’engager dans la rédaction d’un sujet, même au brouillon, sans avoir auparavant élaboré un plan.
- introduction
Elle doit mettre en place le texte. De la même façon qu’un romancier vous devez répondre à certaines questions : qui ? où ?quoi ?
- développement
C’est le corps du devoir, presque le plus important.
De la même façon que l’on a cherché les idées que l’on va développer dans l’introduction, il faut une fois encore essayer de définir les thèmes que l’on va traiter dans le développement et les ordonner du moins important au plus important.
- conclusion
Il s’agit de terminer le devoir. C’est une partie très importante car c’est la dernière chose que lit le correcteur.

D - Rédaction du devoir

Présentation
• Ecrire lisiblement, sans oublier majuscules et accents.
• Vérifier l’orthographe, le choix du lexique et du niveau de langue ainsi que la syntaxe.
• Faire des paragraphes lorsque l’on change d’idées.
Ordonner l’écriture, mettre des liens logiques : Conjonctions de coordination, Conjonctions de subordination, Verbes explicatifs, Prépositions, Etc.

D – Evaluation du devoir
Comme en commentaire et en dissertation, le devoir est évalué d’après 3 grands critères d’importance égale :
• Lisibilité : écriture, présentation, orthographe, lexique, syntaxe.
• Connaissances : culture dont témoigne votre devoir, exploitation des connaissances acquises
• Capacités d’analyse, de réflexion, d’argumentation et d’organisation mises en œuvre.

D – Exemples de libellés de sujets sur l’objet d’étude « le biographique »:
• Vous vous préparez à écrire votre autobiographie. Vous vous interrogez sur vos souvenirs d’enfance, sur les choix que vous ferez parmi eux, sur les anecdotes que vous raconterez ou passerez sous silence. Comme Nathalie Sarraute, vous dialoguez avec vous-même.
• Le peintre Van Loo défend son œuvre et tente de démontrer à Diderot que seule la peinture permet de tracer un véritable portrait. L’écrivain estime quant à lui que seule l’écriture permet d’atteindre ce but. Vous présenterez ce débat sous la forme d’un dialogue entre le peintre et l’écrivain et donnerez le dernier mot à l’interlocuteur de votre choix.
• Vous vous proposez d’écrire votre autobiographie. Dans une lettre à votre éditeur, vous explicitez et vous justifiez, par quatre arguments au moins, les raisons de ce projet et l’intérêt que présente pour vous ce genre littéraire.
• Un(e) artiste est invité(e) par un animateur de radio ou de télévision pour évoquer sa vie privée. Cet(te) artiste lui écrit une lettre pour expliquer pourquoi il (elle) accepte ou refuse de parler de lui-même (d’elle-même). Vous rédigerez cette lettre.
• En tenant compte des diverses indications apportées par le texte des Confessions, vous imaginerez un dialogue dans lequel M. Verrat persuade le jeune Rousseau d’aller voler les asperges. Vous veillerez à construire un dialogue très soigneusement argumenté.