Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers les mots de passe mais en contrepartie je demande une contribution aux frais de publication : 1.38€ par mot de passe par PayPal ou carte bancaire avec ce bouton. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

 

 

 

 

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

SE PRÉPARER A L’ORAL DE FRANÇAIS                                                                          L’ENTRETIEN

1)      Qu’évalue-t-on à la faveur de ce moment d’entretien ?

- La capacité du candidat à développer un propos, à étayer un point de vue, une idée - La capacité à dialoguer avec l’examinateur

-La qualité de l’expression orale du candidat

Ces trois domaines (qualité de l’argumentation, de l’interaction, de la maîtrise de la langue orale) sont essentiels pour permettre au candidat de mettre en valeur ce qui est au cœur des enjeux de l’entretien, à savoir la qualité de son appropriation des œuvres, que l’on évaluera à l’aune de :

- ses compétences de lecture, d’analyse et d’interprétation des œuvres,

- et surtout, dans cette partie de l’épreuve, sa capacité à exprimer une sensibilité et à rendre compte d’une culture personnelle.

2)      Rôle et positionnement de l’examinateur lors de cet entretien.

Pour mener à bien cette évaluation l’examinateur, en prenant appui sur la présentation liminaire du candidat, s’inscrit dans une démarche de questionnement ouvert. Les questions posées s’affirment alors comme des pistes de développement offertes au candidat.

3)      Comment se préparer ?

Il est indispensable de fournir les informations suivantes : le genre, le nom de l’auteur, la date d’écriture et/ou de parution. Quand il s’agit d’un livre traduit, il faut dire de quelle langue. Ensuite, on peut développer ainsi :

 

  • J’ai choisi ce livre parce que…
  • Il s’agit de… (ATTENTION ! on n’attend pas de vous un résumé du livre, juste une brève présentation qui va se mêler à l’argumentation)
  • J’ai aimé…
  • Ce que j’ai moins apprécié…
  • Ce qui m’a frappé(e), marqué(e), choqué(e) …
  • J’ai découvert…
  • J’ai approfondi mes connaissances sur…
  • Des citations marquantes que j’ai eu envie de mémoriser…
  • Quel lien avec ma propre vie ?
  • Quels liens avec l’actualité ? Il est évidemment nécessaire de connaître un peu le sujet afin d’en parler avec précision.
  • Sur quoi m’a/m’ont fait réfléchir
    • L’histoire
    • Un/ des personnage(s)
    • Une scène
    • Etc.
  • Un rapprochement avec un autre livre que j’ai lu ou étudié cette année ou les années précédentes…
  • Ce que j’ai retenu sur le plan littéraire : le style, la construction de l’histoire, le narrateur ou l’ordre du récit, la place du livre et de son auteur dans l’histoire de la littérature…
  • Ce que je sais sur l’auteur, sur sa vie, sur son travail (il est intéressant de se documenter sur lui/elle). Lorsqu’il a écrit une préface ou un texte d’accompagnement, il faut le lire et réfléchir aux relations avec le livre qu’on a lu. On peut chercher des documents écrits ou audiovisuels où l’auteur s’exprime sur son travail et ses intentions. On peut aussi lire des documents écrits par d’autres, (spécialistes de l’auteur, autres écrivains, journalistes).
  • Si l’œuvre a fait l’objet d’une adaptation audiovisuelle, il est intéressant de la voir. Suis-je capable d’en parler précisément ? Quels choix ont été faits ? L’adaptation est-elle fidèle ?
  • Dans le cas d’une pièce de théâtre, il est très conseillé de s’intéresser aux mises en scène, aux questions que se sont posées les metteurs en scène, les acteurs etc.
  •