Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange de 2€ pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais en echange d'une participation aux frais de 2 euros. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

 

 

 

 

 

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

Qui parle à qui ?

Jeanne, Mathilde, Léna, Loane et Marc réussi à trouver quel personnage de roman dit la phrase suivante et à qui il s'adresse, ils remportent tous le point joker de la semaine. Bravo !

"Mon cher, un journaliste est un acrobate, il faut t'habituer aux inconvénients de l'état."

indice : dans le manuel de français de quatrième !

[Récréation] L'énigme de la 40e semaine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Le journaliste Etienne Lousteau donne une leçon au jeune Lucien de Rubempré
Répondre
J
Bien trouvé ! Bravo !
R
C'est Étienne Lousteau qui dit cette phrase à Lucien de Rubempré.
Répondre
J
Bien trouvé ! Bravo !
R
c'est le journaliste Etienne Lousteau qui dit cette phrase "Mon cher,un journaliste est un acrobate,il faut d'habituer aux inconvenients de l'etat." etb il s'adresse aau jeune Lucien de Rubempré
Répondre
J
Bien trouvé ! Bravo !
M
C'est le journaliste Etienne Lousteau qui s'adresse au jeune Lucien de Rubempré ( réponse a l’énigme 40 .)
Répondre
J
Bien trouvé ! Bravo !
J
Cette phrase est issue du livre Illusions Perdues, de Honoré de Balzac. C'est le journaliste Etienne Lousteau qui donne une leçcon au jeune Lucien de Rubempré.
Répondre
J
Bien trouvé ! Bravo !