Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange d'1 euro 38 pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

image d'art
image d'art

Le mot mystère à découvrir cette semaine est de la famille du grec spathë qui a aussi dérivé en spatule et en omoplate, il a été emprunté par le latin impérial sous les formes spatha puis spata avec comme diminutif spatula qui désigne une épaule d'animal. Au XVIe siècle en italien, il dérive en spada et on crée le nom spadaccino. Dans la famille on trouve aussi bien spatulé qui apparaît au XVIIIe s, que espalier et épaulette qui apparaissent au XVI e siècle, épaule qui apparait dès le Xe siècle en langue populaire...

Ce mot mystère est un nom en quatre lettres dont trois presque identiques et il désigne un objet très fréquent dans la vie (pour certaines catégories sociales) et dans la culture jusqu'au XIXe siècle. Corneille dans Le Cid le désigne par sa matière, dans une métonymie courante.

Tom, Marine et Loana remportent un point joker grâce à l'épée que Don Diègue confie à Rodrigue pour le venger :

"Et ce fer que mon bras ne peut plus soutenir,

Je le remets au tien pour venger et punir."

image d'art : Raoul Hausmann (12 juil. 1886 - 1 févr. 1971) ABCD (C) ADAGP

Credit: Photo (C) Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-Grand Palais / Droits réservés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Bonjour Madame BICREL,

En fait, c'est le mot mystère est EPEE
du latin spatha, « chose plate » ) est une arme blanche à double tranchant

en effet, Corneille dans le CID désigne cet objet.
Rodrigue vient d’apprendre de la bouche de son père, don Diègue,
que celui-ci a reçu un soufflet. L’affront est mortel pour l’honneur du vieillard. Son
grand âge ne lui a pas permis de se battre en duel lui-même contre son agresseur. Il est
trop faible. Il charge donc son fils, Rodrigue, de le venger. Il vient de lui transmettre
son EPEE, symbole de l’honneur familial et de ses gloires passées. Rodrigue doit donc se battre contre celui qui a insulté son père, et le tuer, pour sauver son honneur. Or, son père lui apprend à la fin de leur entretien que son ennemi n’est autre le père de Chimène, celle qu’il aime.

Le duel judiciaire entre Rodrigue et don Sanche a eu lieu. La scène 5
a constitué un coup de théâtre : don Sanche est entré avec l’EPEE de Rodrigue à la
main, et il semblait donc au premier abord qu’il était vainqueur. Chimène a dès lors
clamé son amour pour Rodrigue. Cependant, la scène 6 a dissipé le malentendu et
préparé le dénouement : Rodrigue est bien vivant et a vaincu Sanche.
Répondre
J
Tu colles un extrait de résumé puis un autre mais cela déforme l'histoire que je te recommande de lire : ce n'est pas en affrontant don Sanche que Rodrigue venge son père. En revanche, oui, tu as trouvé le mot mystère.
S
Je dirait que c'est la mine
Répondre
J
Je ne comprends pas pourquoi.
M
La réponse est épée
Répondre
T
épée
Répondre
R
Mais oui c'est le LATIN

Le français, comme les autres langues, a constitué son vocabulaire en héritant
largement de mots du latin mais également en empruntant à d'autres langues de sa
famille comme l'occitan, l'italien, l'espagnol… et aussi à l'allemand, au russe, au
japonais
Répondre
R
C'est une figure de style : LA LITOTE

qui exprime le plus de sens en disant le moins de mot, souvent à la forme négative.

Exemple : Chimène dans Le Cid de Corneille (1636

Va, je ne te hais point ! » est une LITOTE. Elle se trouve dans un vers célèbre prononcé par Chimène qui avoue à Rodrigue qu’elle l’aime encore, bien qu'il ait tué son père en duel, suite à l'affront de ce dernier.
Corneille utilise souvent LA LITOTE
Répondre