Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par jbicrel

Dans son livre Profession du père, Sorj Chalendon écrit :

"Il avait préparé sa valise, il avait volé l'argent de ses parents, leurs papiers, il avait coupé les fils téléphoniques et ceux de la télévision. Il avait crevé les pneus de l'Aronde de son père. Il avait quitté sa maison. Il avait traversé la vieille ville. Il avait patienté devant la brasserie Georges, sous la pluie. Il avait observé la fête à travers les vitrines. Il m'avait attendu. Une heure, deux heures. Puis il avait marché dans l'autre sens pour recevoir ses instructions." p. 186, ed. Grasset

 

Une histoire de garçons encore, rien que des garçons ! Allez vite, on va changer ça.

Seule Loana a réussi à réécrire ce texte en remplaçant le héros masculin par des héroïnes (à vous d'imaginer qui) et le narrateur par une narratrice.

Mais attention aux accords ! Elle seule gagne donc le point joker de la semaine, il fallait que la métamorphose soit parfaite et il fallait être un des trois premiers à la réussir.Bravo tout de même à ceux qui se sont donné la peine de réfléchir. C'est à force d'essayer qu'on réussit !

image : un simca Aronde https://commons.wikimedia.org/wiki/File%3ASimca_Aronde_002.jpg

Commenter cet article

Le Méhauté Léa 4ème D 04/12/2015 18:14

"elle avait préparée sa valise, elle avait volée l'argent de ses parents, leurs papiers, elle avait coupée les fils téléphoniques et ceux de la télévision. elle avait crevée les pneus de l'Aronde de son père. elle avait quittée sa maison. elle avait traversée la vieille ville. elle avait patientée devant la brasserie Georgette, sous la pluie. elle avait observée la fête à travers les vitrines. elle m'avait attendue. Une heure, deux heures. Puis elle avait marchée dans l'autre sens pour recevoir ses instructions."

jbicrel 04/12/2015 18:40

Attention à la consigne : le sujet devait être féminin pluriel (trois filles!) et à cause de cela, beaucoup de choses devaient être changées... tout en respectant les accords du participe passé.

quentin g 04/12/2015 14:33

[Récréation] L'énigme de la 49e semaine 2015

Dans son livre Profession de la mère, mme Bicrel écrit : "elles avaient préparé leurs valises, elles avaient volé l'argent de leurs parents, leurs papiers, elles avaient coupé les fils téléphoniques et ceux de la télévision. Elles avaient crevé les pneus de l'Aronde de leur père....

jbicrel 04/12/2015 18:37

Quentin, lis la consigne ! Le titre du livre et le nom de l'auteur n'étaient pas à changer mais l'ensemble du texte devait être réécrit. Il manque sept phrases !

coralie rouinvy 01/12/2015 18:51

"Elle avait préparé sa valise, elle avait volé l'argent de ses parents, leurs papiers, elle avait coupé les fils téléphoniques et ceux de la télévision. Elle avait crevé les pneus de l'Aronde de son père. Elle avait quitté sa maison. Elle avait traversé la vieille ville. Elle avait patienté devant la brasserie Georges, sous la pluie. Elle avait observé la fête à travers les vitrines. Elle m'avait attendue. Une heure, deux heures. Puis elle avait marché dans l'autre sens pour recevoir ses instructions."

jbicrel 04/12/2015 18:33

Dommage, Coralie, tu oublies la chaîne des modifications entraînées par le changement de sujet : leur valise ou leurs valises (au choix), leurs parents, leur père, leur maison, elles avaient traversé, elles avaient patienté, elles avaient observé, elles m'avaient attendue, elles avaient marché, leurs instructions.

LOANA 28/11/2015 20:57

Bonsoir Madame BICREL,
Voici la réécriture du texte :

"Hersilie, Orphée, Vénus avaient préparé leur valise, elles avaient volé l'argent de leurs parents, leurs papiers, elles avaient coupé les fils téléphoniques et ceux de la télévision. Elles avaient crevé les pneus de l'Aronde de leur père. Elles avaient quitté leur maison. Elles avaient traversé la vieille ville. Elles avaient patienté devant la brasserie Georges, sous la pluie. Elles avaient observé la fête à travers les vitrines. Elles m'avaient attendue. Une heure, deux heures. Puis elles avaient marché dans l'autre sens pour recevoir leurs instructions." p. 186, ed. Grasset

jbicrel 04/12/2015 18:29

bravo !

ROUAULT Justine 27/11/2015 18:21

Elles avaient préparé leurs valise, elles avaient volé l'argent de leurs parents, leurs papiers, elles avaient coupé les fils téléphoniques et ceux de la télévision. Elles avaient crevé les pneus de l'Aronde de son père. Elles avaient quitté sa maison. Elles avaient traversé la vieille ville. Elles avaient patienté devant la brasserie Georges, sous la pluie. Elles avaient observé la fête à travers les vitrines. Elles m'avaient attendu. Une heure, deux heures. Puis elles avaient marché dans l'autre sens pour recevoir ses instructions.

jbicrel 04/12/2015 18:27

Oui, Justine mais "leurs valises, leur père, leur maison,elles m'avaient attendue et leurs instructions" ! cela fait cinq modifications oubliées.