Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange d'1 euro 38 pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

Faites la dictée donnée dans cette video par François Morel. Pas si simple, n' est ce pas ? 

Dans  le texte de cette dictée, dites moi quel est le nom commun féminin qui vous oblige à connaitre le fameuse règle des noms féminins en -té et -tié que vous retrouverez ici dans mon  memento orthographique : http://rienquepourvous.net/page-617119.html

Dites moi aussi d'où nous vient ce mot et ce qu'il signifie.

Loana seule a su remplir les trois conditions de la semaine  et c'est la sérendipité qui lui rapporte une fois encore le point joker de la semaine

Comme elle avait aussi une recette miracle de tarte tatin à partager, Loana est en plus la meilleure internaute de la semaine sur rienquepourvous ! Je joins ici sa recette et je vous engage à la tester.

 

[Récréation] L'énigme de la 12e semaine 2015
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonsoir,

Voici le texte de la dictée :

Les sœurs Tatin conçurent la tarte du même nom. Sans le vouloir. La tarte Tatin est née d’une sérendipité. À ne pas confondre avec les sœurs Papin qui sont les auteurs d’un double meurtre sur leurs patronnes.Dans ce cas, ce n’était pas une erreur, pas une étourderie, non, non: juste un fort agacement. Il ne faudrait pas faire d’amalgame.Stéphanie et Caroline Tatin tenaient l’hôtel-restaurant face à la gare de Lamotte-Beuvron. Léa et Christine Papin étaient employées de maison au Mans. C’était jour de kermesse à Lamotte-Beuvron. Au Mans, c’était un jour comme un autre. L’ambiance était un peu tendue dans la capitale sarthoise. L’atmosphère était électrique dans le restaurant face à la gare. La zénitude n’était pas de mise. Il faut dire qu’on recevait toute une assemblée de chasseurs. Le chasseur est courant en Sologne, autant que l’inuit en Alaska ou que le grigri vaudou dans la poche du fétichiste à Lomé.Dans la grande salle du restaurant à la décoration un peu kitch, un peu surchargée, on goûta une tarte inédite. Comme on avait oublié de mettre la pâte sous les pommes, on la mit dessus. Tout le monde trouva ce dessert non seulement original mais aussi fort exquis.C’est ainsi que Stéphanie et Caroline apportèrent leur précieuse contribution à la cuisine française. Bravo aux sœurs Tatin. Si Léa et Christine (les deux sarthoises soupe-au-lait, chatouilleuses) avaient voulu cibler la gastronomie, elles auraient échoué. En revanche, elles ont inspiré les sur-réalistes, Jacques Lacan, Jean Genêt, Claude Chabrol. Gloire aux sœurs Papin. Je ne suis pas certain, avec ces considérations somme toute assez inutiles, assez superflues j’en conviens, d’être en mesure de pouvoir alimenter un wiki.Savez-vous que les sœurs Williams sont aussi insuffisantes au piano que les sœurs Labèque sont décevantes dès qu’elles touchent une raquette de tennis ? Je me propose de traiter du sujet une fois prochaine.

Je dirais que c'est le mot tarte car il finit par "e" et fait penser qu'il ne faut pas mettre de "e" dans cette règle.
Une tarte est un plat culinaire constitué d'une pâte servant de support à une garniture qui peut être sucrée ou salée.
les mot "tarte" vient du latin c'est une variante de tourte, du latin torta, ellipse de torta panis (« pain rond »).

L'adjectif est peut-être aussi dérivé, par ellipse, de tarte à la crème, locution popularisée par Molière.
Répondre
J
Je suis étonnée de ton choix de mot : tarte n'est pas un mot en -té ou -tié ! pour le reste, c'est parfait !
R
La règle des noms féminins en TE ou TIE s'écrivent sans e : la beauté, la volonté.
Sauf ceux qui expriment un contenu : une brouettée, une pelletée, une charretée,
et les noms butée, dictée, jetée, monté, pâtée, portée.
Par conséquent sérendipité ne prend pas de e il ne fait pas partie des exceptions, et il n'exprime pas un contenu.
Sérendipité : nom commun féminin
1. C'est le fait de faire une découverte par hasard alors que l’on cherchait autre chose
2. Depuis les années 2000, la sérendipité est le fait de « trouver autre chose que ce que l'on cherchait », des idées originales et inattendues, des trouvailles, notamment des découvertes géographiques et des innovations culinaires. Exemple : la tarte tatin, les bêtises de cambrai.

DICTEE

Les soeurs Tatin conçurent la tarte du même nom. Sans le vouloir. La tarte Tatin est née d’une sérendipité. À ne pas confondre avec les soeurs Papin qui sont les auteurs d’un double meurtre sur leurs patronnes.Dans ce cas, ce n’était pas une erreur, pas une étourderie, non, non : juste un fort agacement. Il ne faudrait pas faire d’amalgame.

Stéphanie et Caroline Tatin tenaient l’hôtel-restaurant face à la gare de Lamotte-Beuvron. Léa et Christine Papin étaient employées de maison au Mans. C’était jour de kermesse à Lamotte-Beuvron. Au Mans, c’était un jour comme un autre. L’ambiance était un peu tendue dans la capitale sarthoise. L’atmosphère était électrique dans le restaurant face à la gare. La zénitude n’était pas de mise. Il faut dire qu’on recevait toute une assemblée de chasseurs. Le chasseur est courant en Sologne, autant que l’inuit en Alaska ou que le grigri vaudou dans la poche du fétichiste à Lomé. Dans la grande salle du restaurant à la décoration un peu kitch, un peu surchargée, on goûta une tarte inédite. Comme on avait oublié de mettre la pâte sous les pommes, on la mit dessus. Tout le monde trouva ce dessert non seulement original mais aussi fort exquis. C’est ainsi que Stéphanie et Caroline apportèrent leur précieuse contribution à la cuisine française. Bravo aux soeurs Tatin.

Si Léa et Christine (les deux sarthoises soupe-au-lait, chatouilleuses) avaient voulu cibler la gastronomie, elles auraient échoué. En revanche, elles ont inspiré les surréalistes, Jacques Lacan, Jean Genêt, Claude Chabrol. Gloire aux soeurs Papin.

Je ne suis pas certain, avec ces considérations somme toute assez inutiles, assez superflues j’en conviens, d’être en mesure de pouvoir alimenter un wiki.
Savez-vous que les soeurs Williams sont aussi insuffisantes au piano que les soeurs Labèque sont décevantes dès qu’elles touchent une raquette de tennis ?
Je me propose de traiter du sujet une fois prochaine
Répondre