Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par jbicrel

Tous ceux qui sauront rendre à ce texte une orthographe correcte seront les gagnants de cette 10e semaine à condition de le copier en commentaire avant vendredi soir

Les voleurs avaient été dénoncé par leurs complice, l'homme a la camionnète. Cela ne consolaient pas François ni Ginette, qui venait de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baisé mortelle. Lucienne n'avait pas pue se résigné à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préférée provoquer cette accident fatale, que le hasard seul avait fait coïncidé avec la tentative de vol.

Texte corrrect donné par Anne-Claire qui est donc la gagnante de la semaine :

Les voleurs avaient été dénoncés par leur complice, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortel. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

Coup de chapeau pour Anne-Claire !

 

Commenter cet article

Anne-Claire 03/03/2015 21:15

Si nous avons déjà 20 points joker, ceux-là sont-ils rapatriés sur la note de points joker du 3ème trimestre ?

Anne-Claire 28/03/2015 20:49

D'accord, merci

jbicrel 06/03/2015 17:51

oui !

Jégo ophélie 01/03/2015 14:14

Les voleurs avaient été dénoncé par leur complice, l'homme a la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cette accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

jbicrel 06/03/2015 18:22

dénoncés s'accorde avec le sujet complices car l'auxiliaire être domine.
à la camionnette avec l'accent car nul ne dit qu'il l'a (achetée)
Tu as oublié une partie : Ca n'avait pas été un accident mais un baiser mortel. Lucienne...
cet accident : cet détermine un nom masculin, il faut donc le mettre au masculin

louis toquet 4D 01/03/2015 12:03

Les voleurs avaient été dénoncés par leur complice, l'homme à la camionnette . Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ca n'avait pas été un accident mais un baiser mortel. Lucienne n'avaient pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préférée provoquer cette accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol

Soyez vigilant ! A vendredi !

jbicrel 06/03/2015 18:16

Lucienne n'avait pas pu ; Lucienne est le sujet singulier !
Elle avait préféré : participe passé après l'auxiliaire avoir, pas de COD avant donc pas d'accord.
cet accident : cet détermine un nom masculin, il s'écrit donc au masculin

RIFFLARD loana 28/02/2015 19:43

j'ai oublié de commenté :

Les voleurs avaient été dénoncés par leurs complices, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortelle. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncidé avec la tentative de vol.

dénoncés s'accorde avec les voleurs plus-que-parfait. On se pose la question qui est ce qui avaient été dénoncés : les voleurs sujet.

Les voleurs avaient été dénoncés par leurs complices (Qui avaient été dénoncés ?
les voleurs placés avant le participe passé s'accordent
avaient été dénoncés plus-que-parfait

Leurs adjectif possessif pluriel s'accordent avec le nom complices

à préposition invariable ce n'est pas l'auxiliaire avoir il prend donc un accent

consolait 3ème pers. du singulier, imparfait (ait) du verbe consoler, 1er groupe de l'indicatif
Cela déterminant démonstratif singulier neutre

venaient : verbe venir, 3ème groupe, imparfait de l'indicatif, 3ème personne du pluriel terminaison aient.
Qui est ce qui venaient François et Ginette sujet du verbe venaient

baiser : nom commun masculin

pu verbe pouvoir 1ère personne du singulier, 3ème groupe, plus-que-parfait

résigner infinitif terminaison er 1er groupe, exemple il n'avait pas pu se mordre je le remplace par mordre pour connaître sa terminaison, ou quand des verbes se suivent le deuxième est à l'infinitif.

Préféré terminaison é, il ne s'accorde pas car avec l'auxilaire avoir on accorde pas, sauf si le complément d'objet est placé devant le verbe.

Fatal masculin, complément de manière du nom accident

jbicrel 06/03/2015 18:12

fatal est simplement un adjectif et sa fonction est épithète du nom accident. Leur détermine bien complice mais au singulier puisqu'il n'y a qu'un homme à la camionnette !

LE HELLEY Lucile 28/02/2015 18:44

Les voleurs avaient été dénoncé par leur complice, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baisé mortel. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

jbicrel 06/03/2015 18:08

Dommage ! deux erreurs : dénoncés s'accorde avec le sujet complices car l'auxiliaire être domine. Un baiser ne doit jamais manquer d'r !

Rifflard Loana 28/02/2015 13:20

Excusez moi j'ai oublié le à la camionnette

jbicrel 06/03/2015 18:05

oui avec l'accent c'est mieux

Rifflard Loana 28/02/2015 13:16

Voici la dictée initiale:
Les voleurs avaient été dénoncé par leurs complice, l'homme a la camionnète. Cela ne consolaient pas François ni Ginette, qui venait de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baisé mortelle. Lucienne n'avait pas pue se résigné à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préférée provoquer cette accident fatale, que le hasard seul avait fait coïncidé avec la tentative de vol.

Voici la dictée corrigée:
Les voleurs avaient été dénoncé par leur complice, l'homme a la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortel. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

Bonsoir

jbicrel 06/03/2015 18:05

Hélas, dénoncés s'accorde avec le sujet voleurs car c'est l'auxiliaire être qui commande ! L'homme à la camionnette mais personne ne dit qu'il l'a (achetée). Deux erreurs par conséquent.

Anne-Claire 28/02/2015 10:35

Les voleurs avaient été dénoncés par leur complice, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortel. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

jbicrel 06/03/2015 18:01

Pas d'erreur, c'est parfait, tu as gagné !

ROUAULT Justine 28/02/2015 10:24

Les voleurs avaient été dénoncés par leurs complices, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venait de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortel. Lucienne n'avait pas pué se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

jbicrel 06/03/2015 18:00

L'homme à la camionnette, cela ne fait qu'un seul complice et Ginette n'est pas la seule à avoir perdu de très bons amis, il y a aussi François. Lucienne n'avait pas pu se résigner : il n'y a pas de COD avant avait pu donc pas d'accord. Trois erreurs par conséquent.

MORVAN Anne-lise 28/02/2015 10:01

Voici mon texte corrigé

Les voleurs avaient été dénoncés par leurs complices, l'homme à la camionnette. Cela ne consolait pas François ni Ginette, qui venaient de perdre de très bons amis. Ça n'avait pas été un accident, mais un baiser mortel. Lucienne n'avait pas pu se résigner à perdre l'amour de Gilbert. Elle avait préféré provoquer cet accident fatal, que le hasard seul avait fait coïncider avec la tentative de vol.

jbicrel 06/03/2015 17:55

L'homme à la camionnette cela fait un seul complice. Tout le reste est correct!