Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange d'1 euro 38 pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

Les choses se corsent. Cette semaine, je vais afficher un article cousu de fautes d'orthographe (17 en 7 lignes !)  sur rienquepourvous ! mais c'est pour la bonne cause !

Vendredi soir, je le remplace par un article sans faute grâce à ceux qui parmi vous me l'ont renvoyé sans faute en commentaire. Les trois premiers à donner une réponse parfaite obtiennent chacun un point joker. Il s'agit d'Anne-Lise M, de Clémence B et de Guillaume M. Lucile et Anne-Claire ont aussi réussi un sans faute mais plus tard. Bravo en tous aux douze participants qui ont tenté leur chance et se sont creusé la tête !

La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l'horizon, des deux côtés du monde vu. L'image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d'anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d'eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L'homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu.Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.

D'après Horizons navigables d'Andrée Laurier, XYZ éditeur, 2006

[Récréation] L'énigme de la 50e semaine !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Après un examen attentif de votre demande, j'ai le regret de vous faire savoir que je ne peux réserver une suite favorable à votre refus de m'offrir un emploi dans votre compagnie. Cette année, j'ai déjà eu la chance de recevoir un nombre exceptionnellement grand de lettres de refus. Je dispose donc d'une réserve variée et prometteuse de candidats, il m'est malheureusement impossible d'accepter tous les refus. Par conséquent,je suis obligé de me considérer comme nouveau membre de votre compagnie. J'entrerai en fonction immédiatement. Je serais très heureux de vous rencontrer bientôt. En vous souhaitant plus de succès pour vos futurs rejets, veuillez accepter, Monsieur le directeur du personnel, l'expression de mes meilleurs sentiments.
Répondre
A
La danse a lieu dans un paysage de brume, ou le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux cotés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons prises à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
ou n'est pas où, les tons sont pris. Vous avez corrigé 15 fautes sur 17 ! Et attention, la participation doit être individuelle.
J
La danse à lieu dans un paysage de brume, ou le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux côtés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’ancienne couleurs aux tons prit à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilués d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
a n'est pas à, ou n'est pas où, anciennes s'accorde au nom couleurs, les tons sont pris à la nature, le sang est dilué d'eau : tu as corrigé 12 fautes sur 17.
R
La dance a lieux dans un paysage de brûme, ou le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lance leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux cotés du monde vu. L’image bouge, un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habiller d’ancienne couleurs aux tons prit à la nature. Marron des écorces, pourpres des fleurs, grenat aux rappels de sang dilués d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu, l’homme et la femme, aux têtes inclinés. Un peu, ils sont liés, unis. Tout le long du corps, et du temps.
Répondre
J
Tu n'as corrigé que 6 fautes sur 17 ! avais-tu bien lu la consigne ?
C
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l'horizon, des deux côtés du monde vu. L'image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d'anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d'eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L'homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis.Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Parfait. Bravo Anne-Claire.
L
Je pense que la réponse est :

La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux cotés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat au rappel de sang dilué d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Parfait ! bravo Lucile !
G
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux côtés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Parfait, Guillaume. Bravo !
G
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux côtés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
R
corrections des fautes:danse,lieu,brume,une opale éclatée,acacias,lancent, leurs branches tortueuses et douces , découpés,habillés,anciennes couleurs,écorces, prirent, Aux têtes inclinées,liés
pas de virgule après vert,il manque une virgule après partout
Répondre
J
Respecte bien la consigne ! il fallait écrire le texte entier sans faute ! De plus, quand les tons sont pris à la nature, pris est un participe passé pas un passé simple.Tu as donc corrigé 16 faute sur 17.
R
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux cotés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons prient à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleue. L’homme et la femme. À têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Hélas, les tons sont pris mais ne prient pas ! bleu ne prend le e du féminin que s'il s'accorde avec un nom féminin. Tu as donc corrigé 15 fautes sur 17.
L
voici la correction:
La dance a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux côtés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpres des fleurs, grenat aux rappels de sang dilués d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Aïe un faux pas : la danse se fait avec un s ! pourpre est la couleur, elle reste au singulier, le sang dilué d'eau est aussi une couleur dans ce texte. Sur les 17 fautes, tu en as donc corrigé 14.
C
Voici la correction:
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l'horizon, des deux côtés du monde vu. L'image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d'anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d'eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L'homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Parfait ! bravo !
H
Voilà le texte sans faute :
La danse a lieu dans un paysage de brume, ou le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l’horizon, des deux côtés du monde vu. L’image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d’anciennes couleurs aux tons prirent à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilués d’eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L’homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu. Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Hélas ! où n'est pas synonyme de ou et le participe passé de prendre est pris. Quant aux rappels ils sont de la couleur du sang dilué d'eau. Tu as donc corrigé 14 fautes sur 17.
A
Voici le corrigé :
La danse a lieu dans un paysage de brume, où le soleil est une opale éclatée, une opale à centre vert. Des acacias, à distance, lancent leurs branches tortueuses et douces vers l'horizon, des deux côtés du monde vu. L'image bouge. Un homme et une femme paraissent, découpés dans ce cadre de laitance qui rayonne. Ils sont habillés d'anciennes couleurs aux tons pris à la nature. Marron des écorces, pourpre des fleurs, grenat aux rappels de sang dilué d'eau. Partout le vert, et une promesse de bleu. L'homme et la femme. Aux têtes inclinées. Un peu.Ils sont liés. Unis. Tout le long du corps. Et du temps.
Répondre
J
Excellent ! bravo !