Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rienquepourvous.net de  Josiane Bicrel est mis à disposition selon les termes de la licence creativecommons by-nc-sa/4.0

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions 

Je donne volontiers l'accès aux séquences en échange d'1 euro 38 pour participer à la gestion du blog. Pour cela, j'ai créé un compte https://www.paypal.com/paypalme/jbicrel et jai aussi une app Paylib pour smarthphone (demandez-moi le numéro)

QR Code à flasher

Je donne gracieusement les mots de passe des documents protégés mais exclusivement aux collègues qui m’écrivent leur demande en commentaire avec une adresse académique. La Licence indiquée sur le blog est bien entendu à respecter

 

QR Code

 

 

 

 

 

 

 

Publié par jbicrel

Voici encore un long extrait d'un récit dont vous aurez à trouver le titre et l'auteur :

"De la côte albanaise à la côte des Pouilles, sans cesse, il prenait et déposait des étrangers venus tenter leur chance : des jeunes gens, maigres d'avoir trop peu mangé, qui fixaient la côte italienne avec un regard d'affamé. Des jeunes gens dont les mains tremblaient, impatientes de travailler. Ils allaient aborder une terre nouvelle. Ils vendraient leur force de travail à qui en voudrait, le dos cassé pour ramasser les tomates dans les grandes propriétés agricoles de Foggia ou la tête penchée sous la lampe dans les ateliers clandestins de Naples. Ils allaient travailler comme des bêtes, acceptant qu'on les fasse suer jusqu'à la dernière goutte de leur corps, acceptant le joug de l'exploitation et le règne violent de l'argent. Ils savaient tout cela. Que leurs corps jeunes seraient marqués à jamais de ces années de travail trop dur pour un homme, mais ils avaient hâte. Et Donato les voyait s'illuminer, tous, lorsque la côte italienne approchait, de la même lueur d'impatience vorace."

En 5e, 4e et 3e,  hélas, hélas, pas de gagnant mais bravo pour votre participation ! regardez ci-dessus en rouge, les réponses espérées.

.............................................................................................................................................

Au lycée, le titre et le nom de l'auteur de ce texte ont été trouvé mais j'attends encore la page !

 

[Récréation]L'énigme de la 39e semaine !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
maigres jeunes peu affamé impatiente nouvelle cassé grandes agricoles penchée
dernière dur et vorace
Répondre
J
Hélas, hélas ! peu est invariable, c'est un adverbe
R
Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé – Page 15
http://www.babelio.com/auteur/Laurent-Gaude/3559/citations?pageN=15

"De la côte albanaise à la côte des Pouilles, sans cesse, il prenait et déposait des étrangers venus tenter leur chance : des petites (adj qual) gens, rachitiques (adj qual) d'avoir trop peu mangé, qui fixaient la côte italienne avec un regard famélique(adj qual) . Des gens crédules (adj qual) dont les mains tremblaient, empressées (adj qual) de travailler. Ils allaient aborder une terre inconnue (adj qual). Ils vendraient leur force de travail à qui en voudrait, le dos brisé (adj qual) pour ramasser les tomates dans les vastes(adj qual) (propriétés agricoles de Foggia ou la tête courbée (adj qual) sous la lampe dans les ateliers dissimulés (adj qual) de Naples. Ils allaient travailler comme des bêtes, acceptant qu'on les fasse suer jusqu'à la dernière goutte de leur corps, acceptant le joug de l'exploitation et le règne puissant (adj qual) de l'argent. Ils savaient tout cela. Que leurs corps frais (adj qual) seraient marqués à jamais de ces années de travail trop pénible (adj qual) pour un homme, mais ils avaient hâte. Et Donato les voyait s'illuminer, tous, lorsque la côte italienne approchait, de la même lueur d'impatience insatiable ( adj qual) ."

Les 14 adjectifs qualificatifs remplacés sont :

petites
rachitiques
famélique
crédules
empressées
inconnue
brisé
vastes
courbée
dissimulés
puissant
frais
pénible
insatiable
Répondre
J
Laurent Gaudé est bien l'auteur de ce texte extrait du roman Le Soleil des Scorta mais le texte ne se trouve pas à la page 15 du livre ! De plus les adjectifs "petites, rachitiques, faméliques, crédules, empressées, inconnue, brisé
vastes, courbée, dissimulés, puissant, frais, pénible, insatiable" sont tous absents du texte donné. As-tu bien lu ce que je demandais ?
Bah ! pour cette fois, ce sera peut-être un autre le gagnant!
J
jeunes (ligne1), maigre(ligne2), affamé (ligne3), impatientes(ligne3), nouvelle(ligne 4), cassé (ligne 5), grandes (ligne5), penchée (ligne6), clandestins (ligne 6), bêtes (ligne 7), violent ( ligne 8), dur ( ligne 10), vorace ( ligne 11).
Répondre
J
Hélas pas de maigre dans le texte mais "des jeunes gens, maigres"; affamé est employé comme nom précédé d'une préposition (d') ; bêtes est précédé d'un déterminant, c'est un nom. Tente ta chance une autre fois!
A
Les adjectifs sont :

albanaise,jeunes, maigres, italiennes, jeunes, nouvelle, cassé, grandes, clandestins, jeunes, trop, italienne, vorace.

Je pense que c'est ça, en tout les cas je l'espère.
Répondre
J
Regarde bien a consigne ! tu as écrit trois fois "jeunes" et en plus, il n'y a pas d'italiennes au pluriel dans le texte.
trop est trop invariable pour être un adjectif, c'est un adverbe.
Tente ta chance la prochaine fois!
L
Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé page 15
Répondre
J
Titre et auteur, oui, tout à fait mais pas la page ! dommage.
M
Albanaise , Maigre , Italienne, jeune , nouvelle , grande , vorace , dur , cassé , penchée , clandestin , dernier , agricoles
Répondre
J
Maigre n'est pas au singulier dans le texte, dernier n'est pas au masculin dans le texte. Dommage ! tente ta chance la prochaine fois !
R
Il y a :
- albanaises
-jeunes
-maigres
-italienne
-impatientes
-nouvelle
-grande
agricoles
-clandestins
dernière
-marqués
-dur
-vorace
Répondre
J
"marqués" est le participe passé utilisé pour conjuguer au conditionnel passif : seraient marqués et grande au singulier est absent du texte ! Tente ta chance la prochaine fois !
B
jeunes -maigres - peu - affamé - nouvelle - cassé - grandes - penchée - bêtes - dernière - dur - vorace et impatientes
Répondre
J
même remarque que ci-dessus et j'ajoute que bête est un nom précédé d'un déterminant dans le texte.
B
jeunes - maigres - peu - affamé -nouvelle - cassé - grandes -impatientes -penchée - bêtes - dernière- dur et vorace.
Répondre
J
jeunes, maigres, nouvelle, cassé, grandes, impatientes, penchée, dernière, dur et vorace, cela fait dix bonnes réponses.
peu est invariable, c'est un adverbe
affamé est précédé d'une préposition (d') : c'est un nom.
Tente ta chance une autre fois Clémence.
H
albanaise, italienne, maigre, affamés, jeunes, impatientes, nouvelle , grandes, dur, violent, vorace, clandestins,cassée
Répondre
J
D'accord pour albanaise, italienne, jeunes, impatientes, nouvelle, grandes, dur, violent, vorace, clandestins et même cassé qui est un participe employé comme adjectif. Mais maigres est au pluriel dans le texte et affamé est employé comme un nom après la préposition d'. Onze bonnes réponses par conséquent alors que tu as répondu le premier. Tente ta chance la prochaine fois Antoine !