Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Licence Creative Commons
Rienquepourvous.over-blog.com de Josiane BICREL est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

 

QR Code à flasher

QR Code

Publié par jbicrel

Maintenant, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnait dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantait. Du flanc nourricier jaillissait la vie, les bourgeons crevaient en feuilles vertes, les champs tressaillaient de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonflaient, s’allongeaient, gerçaient la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulait avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandait en un grand baiser.

Que se passerait-il si on remplaçait "Maintenant" par "Demain" ? 

Léna, Jeanne, Marilou, Marc et  Lison remportent le point joker cette semaine, Ils ont su  nous promettre avec assurance une renaissance ou au moins une nouvelle germination ! Bravo.

Commenter cet article

Rocaboy lena 4D 15/12/2016 18:43

Bonsoir
Demain, en plein ciel d'avril rayonnera dans sa gloire ,échauffant la terre qui enfantera.Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons crèveront en feuilles vertes, les champs tressailliront de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleront, s'allongeront, gerceront la pleine, travaillées d'un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulera avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s'epandra en un grand baiser
Ce passage provient du livre Germinal d'Emile Zola

jbicrel 16/12/2016 18:20

Oui mais attention aussi à l'accent car "s'épandre" n'est pas se pendre !

jbicrel 16/12/2016 18:18

Oui ! Mais tu as oublié "le soleil" et transformé la "plaine" en pleine (mer ?). Attention aussi à l'accent car "s'épandre" n'est pas se pendre !

Jeanne Dubois 4B 14/12/2016 13:28

Cet extrait provient du livre Germinal, de Emile Zola.
Voici le résultat:
Demain, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnera dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantera. Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons crèveront en feuilles vertes, les champs tressailliront de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleront, s’allongeront, gerceront la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulera avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandra en un grand baiser.

daniel marilou 10/12/2016 21:41

Demain, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnera dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantera. Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons crèveront en feuilles vertes, les champs tressailliront de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleront, s’allongeront, gerceront la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulera avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandra en un grand baiser.
Cet extrait provient du livre "Germinal" d' Emile Zola.

jbicrel 16/12/2016 18:21

Bravo ! c'est parfait, Marilou !

marc lenouvel 10/12/2016 19:46

Demain, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnera dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantera. Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons crèveront en feuilles vertes, les champs tressailliront de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleront, s’allongeront, gerceront la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulera avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandra en un grand baiser.
C’est le dernier chapitre de germinal de Zola… la dernière page.

jbicrel 16/12/2016 18:23

Parfait. Oui c'est d'ailleurs le passage qui explique le titre !

TALBOURDET Lison 10/12/2016 18:18

Demain, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnera dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantera. Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons creveront en feuilles vertes, les champs tressailliront de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleront, s’allongeront, gerceront la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulera avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandra en un grand baiser.

Ce texte vient du livre : Germinal.

TALBOURDET Lison

jbicrel 16/12/2016 18:25

Oui mais crèveront n'est pas exactement creveront.

ROUAULT Loane 09/12/2016 18:15

Demain, en plein ciel, le soleil d’avril rayonnera dans sa gloire, échauffant la terre qui enfantera. Du flanc nourricier jaillira la vie, les bourgeons crèveront en feuilles vertes, les champs tressailliraient de la poussée des herbes. De toutes parts, des graines se gonfleraient, s’allongeraient, gerceraient la plaine, travaillées d’un besoin de chaleur et de lumière. Un débordement de sève coulerait avec des voix chuchotantes, le bruit des germes s’épandrait en un grand baiser.
Ce passage provient du livre "Germinal" d’Émile Zola.

jbicrel 16/12/2016 18:30

Ah pourquoi donc mets-tu cette renaissance sous condition alors que j'espérais la certitude du futur ! Tu écris au conditionnel présent la partie "les champs tressailliraient ....des graines se gonfleraient, s’allongeraient, gerceraient la plaine, ...Un débordement de sève coulerait ... le bruit des germes s’épandrait ..."